Aéraulique de chantier

Le bilan aéraulique prévisionnel est établi sur la base de la Note Documentaire ND2137 est articulée autour de 16 étapes ayant pour objectifs de limiter les improvisations sur chantier.

 

PROPOSITION

La formation proposée par BATI Conseil & Formation a pour objectif de former ou de perfectionner le personnel amené à établir ou vérifier le bilan aéraulique prévisionnel.

Théorique

  • Connaître et appliquer les étapes d’un bilan aéraulique prévisionnel
  • Savoir vérifier un bilan aéraulique prévisionnel

Pratique

  • Réalisation de bilans aérauliques prévisionnels
  • Réalisation de mesures sur plateforme pédagogique

 

Règlementaire Aéraulique de chantier

 

Arrêté du 8 avril 2013 relatif aux règles techniques, aux mesures de prévention et aux moyens de protection collective à mettre en oeuvre par les entreprises lors d’opérations comportant un risque d’exposition à l’amiante

perso 01Article 4 :
[…]
« 1° Opérations réalisées en milieu intérieur : »
[…]
« e) Création d’un flux d’air neuf et permanent pendant toute la durée du chantier, de l’extérieur vers l’intérieur de la zone de travail
f) Mise en place d’un ou plusieurs extracteurs d’air, chacun équipés à minima de filtres THE de type HEPA minimum H 13 selon les classifications définies par la norme NF EN 1822-1 de janvier 2010 avec rejet de l’air vers le milieu extérieur. Ils assurent un débit d’air permettant d’obtenir un renouvellement de l’air de la zone de travail, qui ne doit, en aucun cas, être inférieur à :
- six volumes par heure pour les empoussièrements de deuxième niveau ;
- dix volumes par heure pour les empoussièrements de troisième niveau ;
L’employeur s’assure de l’homogénéité du renouvellement d’air de la zone de travail par une bonne répartition des entrées d’air et leur positionnement par rapport aux extracteurs »
[…]