SST amiante

Sauveteur Secouriste du Travail amiante

perso 01Une opération amiante entraine des risques supplémentaires : port d’équipements de protection individuelle corporelle et d’appareils de protection respiratoire, confinement statique ou dynamique, risque de pollution, etc. ; qui peuvent venir ralentir ou rendre plus difficile la prise en charge d’une victime.

Le rôle Sauveteur Secouriste du Travail est de porter les premiers secours à toute victime d’un accident, d’un malaise, etc., mais aussi d’être acteur de la prévention dans son entreprise.

L’ED 6091 « Travaux de Retrait ou d’Encapsulage de matériaux contenant de l’amiante » recommande d’avoir à minima le gardien SAS ainsi qu’un salarié en zone formés SST.

L’organisation des secours au sein d’une entreprise doit :

  • Permettre à la victime l’accès rapide aux soins dans de bonnes conditions
  • Prendre en compte le caractère cancérogène de l’amiante et ne pas exposer la victime SST, l’équipe des secours extérieurs ou les témoins
  • Limiter la diffusion de la pollution amiante en dehors de l’enceinte de confinement quand il y en a un

 

BATI Conseil & Formation vous propose une formation Sauveteur Secouriste du Travail dont les objectifs sont d’être capable de :

  • Protéger la victime
  • Examiner la victime
  • Faire alerter ou alerter
  • Secourir : saignement abondant, étouffement, malaise, brûlures, douleur empêchant certains mouvements, saignement peu abondant, inconscience mais respire, inconscience mais ne respire pas
  • Repérer les situations dangereuses dans son entreprise et savoir à qui et comment relayer ces informations
  • Participer éventuellement à la mise en oeuvre d’actions de prévention et protection

 

Cette formation est complétée par un module supplémentaire permettant de traiter la prise en charge d’une victime lors d’une opération amiante à savoir :

  • Victime est consciente et possède tous ses moyens ambulatoires
  • Victime est consciente mais ne peut pas se déplacer, son bilan vital n’est pas engagé
  • Victime est consciente et suspectée d’avoir une fracture du rachis
  • Victime est inconsciente : bilan vital engagé (évacuation d’urgence, rupture du confinement)